Menu Mobile

Bonjour à tous,
Nous allons aborder lors de ce 4e point presse un autre thème important de notre projet politique : renforcer l’attractivité économique et touristique.
Je souhaite commencer en ouvrant une parenthèse. Je l’ai évoqué il y a quelques jours. Il s’agit de la réforme de l’assurance chômage qui s’annonce comme une catastrophe pour les saisonniers. Cette réforme aura des conséquences majeures sur notre économie locale si on ne fait pas évoluer cette décision. D’autres maires ont déjà pris position en ce sens. Si les Lourdais me donnent mandat, mon premier déplacement en tant que maire, je le consacrerai à une visite à Madame la Ministre du travail, Muriel Pénicaud. En outre, sans attendre les résultats du scrutin et dans le cadre de mon mandat de conseillère municipale, j’adresse à Madame la Ministre du travail un courrier à ce sujet.

IMG 20200229 WA0000
Comme j’ai eu l’occasion de le dire déjà, j’ai dans mon équipe des personnes venues d’horizons divers. Des personnes qui connaissent Lourdes et qui connaissent le tissu économique, car pour certaines, elles en font partie. L’économie et le tourisme sont des domaines qui évoluent rapidement et qui nécessitent une grande adaptabilité, mais aussi demandent une certaine connaissance du terrain. Nous ne découvrons pas Lourdes à 2 mois des élections. Et si les Lourdais nous donnent mandat, nous serons efficaces car nous connaissons l’économie lourdaise et plus particulièrement l’économie touristique. Et à ce titre je m’engage à travailler en concertation avec les acteurs socioprofessionnels.
J’ai avec moi Laurent Gouley, chef d’entreprise, gérant du Show Case. Laurent est originaire de Lisieux, une ville à l’histoire singulière comme Lourdes. Il est à Lourdes depuis 3 ans, ce qui lui permet d’avoir un regard extérieur. Jean-Bernard Dabat, commerçant à la retraite et qui connaît parfaitement le tissu économique lourdais. Fréderic Duplan, qui est fils de commerçants Lourdais puisque ses parents avaient un commerce en centre-ville.
L’activité touristique est la première économie de la ville. Pour se développer, nos acteurs économiques ont besoin de stabilité et de visibilité pour entreprendre et investir. Ils ont besoin d’infrastructures fonctionnelles pour accueillir correctement leurs clients. Ils ont besoin d’une ville entretenue, sécurisée et de services efficaces.
La commune n’a pas vocation à créer de l’économie mais plutôt à créer les conditions optimales pour un développement économique prospère.
Notre priorité sera la sauvegarde, le développement et l’accompagnement de l’économie au travers de plusieurs actions.

Nos solutions à court terme
Nous souhaitons travailler parallèlement sur deux axes : les aménagements urbains indispensables pour l’accueil des visiteurs (sujet abordé lors de précédents points presse) et la promotion de Lourdes.

  • Le budget de fonctionnement de l’Office de tourisme est de 1M € par an, dont la part consacrée à la promotion s’établit aux alentours de 300 K€ par an. Nous souhaitons augmenter la part dédiée à la promotion dès la première année pour réinvestir des marchés internationaux au plus vite. Cette augmentation ne sera pas figée et sera décidée en accord avec les membres du comité de direction de l’office de tourisme (OT). Elle évoluera en fonction des événements qui pourront être mis en œuvre.
    J’ai dans mon équipe des personnes de cultures diverses, à l’image de Lourdes et de sa dimension internationale.
  • Lourdes a besoin d’aménagements urbains adaptés à sa singularité en tant que ville accueillants le Malade et l’international.
    • Mise en place de mobiliers urbains modernes, connectés et inclusifs,
    • En zone touristique, nous remettrons les places de stationnement Avenue Mgr Théas, ainsi que des places de stationnement Boulevard Rémi Sempé et plus particulièrement, des places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite à proximité de l’entrée St Joseph et St Michel,
    • En centre-ville, l’allongement de la durée du stationnement à la journée, la création d’une carte d’abonnement annuel sur l’ensemble de la zone, sans place réservée, l’aménagement du parking du Lapacca pour plus de visibilité avec maintien de la gratuité,
    • La réhabilitation des nombreux cheminements discrets et peu valorisés (escaliers de la rue du Garnavie, des Espenettes ou des Cagots)
  • Mais aussi, la suppression de certaines mesures qui ont constitué un frein à l’économie locale
    • L’adaptation du fonctionnement des bornes escamotables aux grandes manifestations avec l’organisation annuelle d’un calendrier avec l’ensemble des socio-professionnels décidant des jours et horaires de fonctionnement de cet équipement.
    • Le transport du bas vers le haut de la ville et inversement doit être amélioré. Nous proposons la gratuité de la navette depuis la zone touristique vers le centre-ville.
    • Nous retirerons les délibérations de vente des bancs de la Grotte et missionnerons un cabinet juridique spécialisé pour élaborer un nouveau cahier des charges et renouveler tous les baux avant la fin 2020,
    • Création de 2 postes de police municipale motorisée pour une meilleure efficacité en matière d’intervention.

Nos solutions à moyen terme

  • Renforcement du partenariat entre la Ville de Lourdes, les socioprofessionnels et les Sanctuaires pour un meilleur accueil des pèlerins et des visiteurs. La SEM de l’accueil doit retrouver son rôle pour faire face aux défis qui nous attendent. Les défis en termes de circulation, transport, accueil, de nos visiteurs. Il y a une communauté d’intérêts entre la ville, les socio-professionnels et le Sanctuaire. A nous tous d’y œuvrer en bonne intelligence.
  • Il nous faut continuer à être ambitieux dans le développement et la diversification de l’offre touristique.
    • S’orienter vers une nouvelle clientèle, notamment celle de l’Asie du Sud et de l’Amérique du Sud
    • Elaboration d’une offre autour d’une clientèle de congrès, en partenariat avec les socioprofessionnels. Lors de notre rencontre, une proposition a été faite de prendre en compte les équipements existants de la commune (salles de réunions municipales, Palais des Congrès, ERH) ainsi que les équipements des socioprofessionnels. Nous avons trouvé cette idée intéressante et nous la soutenons.
  •  Un point important qui n’a pas été abordé dans cette campagne. C’est le transport collectif au sein de l’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées. Beaucoup de nos concitoyens vient à Lourdes et travaillent à Tarbes, Pau ou entre ces villes. Actuellement l’offre de mobilité entre ces villes est indigne. L’offre entre Tarbes et Lourdes et les communes limitrophes n’est pas non plus très développée. Le cadencement ferroviaire est totalement inadapté ainsi que les horaires. Plusieurs acteurs sont concernés, Agglo, Département, Région. Je porterai ce projet de construction d’une offre de mobilité active et adaptée pour notre territoire. Par exemple, une offre de navette ferroviaire entre Lourdes Ossun Juillan Tarbes cadencées 6 à 8 fois par jour correspondant aux horaires de travail permettrait d’améliorer sensiblement le quotidien de chacun. Dans le même temps, la fin des travaux des 4 voies entre Lourdes et Tarbes doit être une priorité.

Notre engagement fort

RECONSTRUCTION DU PONT PEYRAMALE

C’est le fil rouge de cette élection. Tous les candidats ont fait leur offre de projet. Nous avions identifié ce sujet dès le début et fait nos propositions lors de ma déclaration de candidature en novembre. Elle n’a pas changé et consistera à la reconstruction du pont au même endroit que le précèdent. Il sera adapté au passage des crues bien sûr et orienté de telle manière à diminuer les niveaux de débordement en rive droite cote Avenue du Paradis. Il sera à double sens avec passage piéton et pour tout type de mobilité.
Un réaménagement des berges autour du pont sera proposé.
Avec mon équipe, ce sera notre première priorité dès le début du mandat. Commencement des travaux en 2021 après passage sous les fourches caudines des études réglementaires et hydrauliques pour une livraison en 2022.
On mettra à profit le temps de ces travaux (18-24 mois) pour élaborer une solution durable en terme de circulation en partenariat avec l’ensemble des personnes concernées (socioprofessionnels, usagers). En effet, actuellement avec la fermeture du passage au plus de 3.5 T du pont, aucune modification du sens n’est possible. Nous ne sommes pas dogmatiques, nous sommes pragmatiques. Des solutions ont été testées lors de ce dernier mandat et elles n’ont pas été concluantes. Nous souhaitons élaborer une solution réfléchie et durable. Il ne s’agit pas de faire des expérimentations par le biais de multes commissions. Quand on n’a pas d’idées, on crée une commission. Ces problématiques nous les connaissons car nous sommes sur le terrain. Je les ai évoquées maintes fois en conseil, en conférence de presse. Les Lourdais ont besoin de solutions.

 

Cette prochaine solution de circulation devra être le futur support de notre économie locale et touristique, et non pas le frein. Elle demandera surement des réajustements permanents, de l’adaptabilité tout comme l’économie nécessite qu’on se remette en question pour continuer à produire de la richesse.
C’est notre projet, redonner à Lourdes son attractivité touristique et économique.

Je profite de ce moment pour annoncer notre rencontre-débat qui aura lieu le lundi 9 mars à 19 h au Palais des Congrès. Venez nous rencontrer et échanger avec mon équipe.

Anjelika Omnes

Pour garder une trace de ce que nous disons, voici notre conférence de presse à télécharger au format PDF : Conférence de presse du 28 février 2020 - Renforcer l’attractivité économique et touristique

Liste Notre priorité ? Vous !
Page Facebook : Notre priorité Vous avec Anjelika OMNES
https://www.anjelikaomnes2020.fr

Permanence

lundi au vendredi de 15h à 17h

samedi de 10h à 12h et de 15 à 17h

1 rue de la Halle

65100 LOURDES

Contact

Mail : omneslourdes2020@gmail.com

Directrice de campagne : Isabelle Dumonteit


Facebook

Youtube

 

Copyright

Copyright © 2020 Anjelika Omnes Lourdes 2020 - Tous droits réservés